User Tools

Site Tools


sparque

La République de Sparque

Cette république possède beaucoup de noms, mais les plus communs restent “l'Empire aux Mille-Dieux”, “Sparque”, “la République rumélique” ou plus simplement “les Ruméliques”. La première appellation, toutefois, date d'environ 1.300 cycles, avant la révolte des Citoyens contre un pouvoir tyrannique.

Dominante par sa culture et sa puissance militaire sur une bonne partie du continent d'Oltern, c'est une civilisation étonnante de tolérance religieuse. “Aime comme tu l'entends” est l'une de ses nombreuses devises et sa capitale, Sparque, est à l'image de cette tolérance : les lieux de dévotion sont partout, chapelle dissimulée dans le fond d'une impasse, bénitier à l'angle de ruelles ou sanctuaire à ciel ouvert sont autant de lieux où le peuple rumélique exerce sa foi.

Plus étonnant encore, le quartier des maisons de nuit où neuf maisons forment jeunes hommes et femmes aux arts de l'amour. Ce quartier est fermé toute l'année sauf durant le “Nuit la Plus Longue” où des réceptions fastueuses sont organisées au profit des plus fortunés comme des plus modestes.

Pour autant c'est aussi un peuple pragmatique qui fournit non seulement son lot de stratèges militaires mais aussi d'habiles négociants. L'Empire aux Mille Dieux étend ainsi son influence bien au-delà de ses frontières en établissant là où ses galères portent ses marchandises, d'innombrables comptoirs commerciaux qui permettent à la culture rumélique de rayonner sur Armaggion de façon inégalée, sinon peut-être par le fabuleux Empire Suel dont il ne porte pourtant aucun héritage, sinon peut-être celui des combats de gladiateurs, car Sparque pratique l'esclavage sans frémir.

En y regardant de plus prêt, la république est le fait de citoyens particulièrement sélectionnés pour leur richesse ou leur valeur personnel, qui concentrent l'essentiel des pouvoirs. Être citoyen rumélique, c'est posséder un droit de vote dans l'une des assemblées les plus puissantes du monde et avoir, à ce titre, droit de vie ou de mort sur d'innombrables peuples. Le pouvoir du clergé n'est que simple influence et ce sont les sénateurs, élus par le peuple et réunis en commissions régulières ou extraordinaires, qui règlent la vie de la cité ou de la république et décrètent les directions que prendront les maréchaux des innombrables légions de Sparque.

Armaggion 2017/07/08 15:56

sparque.txt · Last modified: 2018/09/15 13:42 (external edit)