User Tools

Site Tools


sans_fleurs_ni_couronnes_episode_6

Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision
Previous revision
sans_fleurs_ni_couronnes_episode_6 [2017/10/11 21:14]
armaggion
sans_fleurs_ni_couronnes_episode_6 [2018/09/15 13:42] (current)
Line 60: Line 60:
 Il souriait, le doigt en l'air, en donnant l'​impression de s'​amuser de la situation, ce à quoi Natasha hésita à répliquer avec une expression de dépit outragé ou de dédain magnifique. Elle céda cependant, bien trop vite à son propre goût, mais le vieux bougre avait l'art de la prendre à contre-pied. Il souriait, le doigt en l'air, en donnant l'​impression de s'​amuser de la situation, ce à quoi Natasha hésita à répliquer avec une expression de dépit outragé ou de dédain magnifique. Elle céda cependant, bien trop vite à son propre goût, mais le vieux bougre avait l'art de la prendre à contre-pied.
  
-"Quoi ? Oui ça me fait chier qu'​elle soit morte. C'est toujours les gens qu'on aime qui partent il parait. Les emmerdeurs, les fats, les sots, les décadents, ils sont toujours là pour vous distiller leur venin d'​illusions grotesques et leurs jeux de dupes mercantiles,​ ils ne crèvent pas eux, c'est la goutte qui les tue, et elle prend son temps la garce. Faut croire que la bêtise immunise, je devrais essayer ça, il suffit de trouver un docteur pas trop regardant. Ils injectent la bêtise à grands coups de seringues dans les ménagères déprimées. Ça me fait mal, oui, voilà, je l'ai dit. Ça me fait mal, je suis triste, vous êtes content ?"+"Quoi ? Oui ça me fait chier qu'​elle soit morte. C'est toujours les gens qu'on aime qui partent il parait. Les emmerdeurs, les fats, les sots, les décadents, ils sont toujours là pour vous distiller leur venin d'​illusions grotesques et leurs jeux de dupes mercantiles,​ ils ne crèvent pas eux, c'est la goutte qui les tue, et elle prend son temps la garce. Faut croire que la bêtise immunise, je devrais essayer ça. Il suffit de trouver un docteur pas trop regardant. Ils injectent la bêtise à grands coups de seringues dans les ménagères déprimées. Ça me fait mal, oui, voilà, je l'ai dit. Ça me fait mal, je suis triste, vous êtes content ?"
  
 Elle retenait quelques larmes qui pointaient au coin de ses yeux, partagée entre une colère inattendue et un chagrin qu'​elle ne trouvait pas la force de juguler. Elle retenait quelques larmes qui pointaient au coin de ses yeux, partagée entre une colère inattendue et un chagrin qu'​elle ne trouvait pas la force de juguler.
sans_fleurs_ni_couronnes_episode_6.txt · Last modified: 2018/09/15 13:42 (external edit)