User Tools

Site Tools


pages_deuxiemes



Journal de Mel'Hiar d'Inyas

Année …., jour 17 depuis mon départ du sanctuaire.

Je n'ai pas encore compris ni admis pourquoi j'ai été entrainé malgré moi dans cette aventure. Je cherchais à récupérer le sang de cette créature quand j'ai vu ces 3 fous “tomber” du ciel… Il semblerait qu'ils aient passé un pacte avec des gobelins. Comme quoi ce n'était pas très réfléchi. Les gobelins font au mieux de bons esclaves, mais sinon je ne vois pas. Moi, tout ce que je voulais, c'était le sang dans la fiole. Ils m'ont aidé de manière involontaire, mais cela est égal. Je devais donc rejoindre mon maître. Comme ils allaient dans la même direction que moi, je les ai suivis. Nous sommes arrivés à Pointeroc. Je pensais les laisser là, mais les autorités de ce village de bouseux m'ont disons “invité” à venir les voir le lendemain matin. Heureusement que mon maître m'a donné un délai suffisamment large pour ramener cette fiole.

Je suis un héros… J'avais bien besoin de ça… Et je sais comment ça va continuer. A un moment, soit un de mes compagnons soit un des villageois va remarquer que ma couleur de peau est inhabituel pour la région. Je suis demi-elfe certes, mais drow par ma mère… Et je sais ce que cette région pense des drows, j'ai avec mon père facilement changé de ville plus de 10 fois en 20 ans. Je hais ces imbéciles qui ne pensent qu'avec des rumeurs. Baarlunys ne m'a toujours pas convoqué, ce qui me va très bien.

Donc pour revenir à un présent proche, la convocation était pour présenter un rapport de ce que ces aventuriers ont fait sur Pique-broche ou un truc comme ça. Moi qui avait réussi à rester discret, c'est fini. Après de multiples explications un peu incompréhensibles du nain, la bourgmestre nous a demandé de nous tenir à disposition des autorités. Ne voulant pas faire de vagues, ou qu'il y ait des suspicions sur moi, j'ai acquiescé. J'ai tenté de faire une ou deux suggestions mais comme je ne connais pas du tout la région ni les évènements, je n'avais que ce qu'ils avaient ramené de leur précédente aventure pour aider.

Deux femmes, dont une humaine, et un nain. Voilà l'équipe… Je n'ai pour ainsi dire pas entendu parler l'humaine, mais vu sa prestance et son port noble, je dirai que c'est une paladine. L'autre femme, je ne sais qu'en penser. Lanceuse de sorts à coup sur mais après… Le nain est sans conteste un prêtre. Beaucoup de mots sur la puissance divine et… c'est tout… Non, je me dois de préciser qu'il fait aussi office de clerc, car je n'ai vu que lui avec des notes. A priori organisés, pas comme ses explications.

Nous avons failli avoir une semaine de tranquillité, enfin si je peux appeler ça comme ça. J'en ai profité pour mes propres recherches, et j'ai appris quelques sorts dont un qu'il me faut encore maitriser. Vu sa puissance, je ferai mieux de faire attention. De plus, il y avait une interdiction sur la couverture. Je ne connais pas ce magicien. Mais je ne crois pas être en danger. Il doit être mort depuis longtemps. Il aurait été fait mention d'un dragon noir rodant dans la région. Mais comme les informations sont trop succinctes, je n'ai pas continué.

J'ai vendu un sceptre de bouclier pour les dépenses. Il faudra que je partage avec eux… Qui a plongé pour aller le chercher, moi… Mais bon, pas de vagues… Le nain a tenté de recevoir des réponses de son dieu quand aux futures actions que nous pourrions entreprendre. Vu les réponses, j'aurai pu le faire moi-même… Je dois être un dieu alors. Mais pourtant il est évident que vu les forces en place, défendre autant de terrain serait au mieux suicidaire. J'ai moi-même proposé un plan de défense, mais il a été rejeté. Je suppose que je leur demandais de dépenser trop de sous… Et pourtant fortifier cette bourgade me semblait bien le plus simple. Autant pour un futur proche que pour les générations futures.

Une nuit, pendant que je dormais il parait qu'il y a eu un tremblement de terre assez important suivi d'une série de lumière aveuglantes qui se seraient dirigées vers le sud-ouest. Pour ma part je n'ai rien vu. Mais il a suffit de ce petit rien pour que la bourgmestre nous demande d'aller voir à l'hypothétique point de chute. Nous ne savons pas ce que c'était, ni si c'est dangereux, ni même si c'est vivant ou… de simples petits météorites. Non, il faut y aller…

Nous avons donc requis les services d'un rôdeur connaissant bien la région. Il nous a emmené dans sa barque. Après avoir traversé une partie des marais, nous avons échoué notre transport sur une parcelle de terre. Dans la nuit, un feu follet, enfin je suppose, nous a causé quelques problèmes. Et il y a eu aussi les bruits des marécages qui ont effrayés le nain. Il aurait du rester au fond de sa mine, il y a moins de bruits…

Le lendemain nous avons repris la traversée, et au bout d'un moment sommes arrivés à une frontière avec des elfes aquatiques des marais. Après des négociations, nous avons vendu une spinelle de bonne valeur contre des services de guide et de protection dans toute leur contrée, aller et retour. Arrivé à la fin de leur territoire en environ 2 jours, nous avons continué. Le soir venant, nous avons une fois de plus échoué notre barque sur une terre plus grande, où se trouve des ruines. Je n'ai pas bien retenu le nom, mais je pense que par la suite, je leur proposerai d'y retourner. Toujours est-il qu'au cours de la nuit, nous avons été attaqué par une espèce de serpent que je ne connais pas. Très dangereux en tout cas.

Je ne sais pas ce que va donner la suite, mais je veux rentrer en vie !


Là, Mel'Hiar signe magiquement son carnet, et ses écrits se copient dans le journal d'origine, à sa maison. Les écrits s'effacent peu à peu du carnet, laissant la page libre pour d'autres histoires.

Armaggion 2017/07/17 17:31

pages_deuxiemes.txt · Last modified: 2018/09/15 13:42 (external edit)