User Tools

Site Tools


frise_chronologique_d_alvarra

Frise chronologique d’Alvarra

Cette frise permet de retracer l'histoire du continent d'Alvarra telle qu'elle a été retranscrite puis conservées pour partie dans les Archives Hastur et pour une autre partie dans la Tour de Hali.

-2346

Taor-Men-Göon d’Hastur, fils du duc Taor-Men-Dirak d’Hastur, reçoit l’ordre de s’installer sur le continent dont des témoignages concordantes mentionnent l’existence à l’extrême est des terres connues. Près de 1500 pionniers, hommes, femmes et enfants, l’accompagnent pour coloniser cette terre lointaine. Afin que l’ordre règne, une compagnie d’une centaine d’hommes d’arme encadre les aventuriers. Le but de la mission est de définir les routes maritimes d’accès à ce continent et de s’assurer de sa capacité à accueillir les nombreux jeunes nobles qui ont tendance à se disputer les provinces impériales surpeuplées.

-2342

Après trois années de préparatifs et une longue année de voyage, ils arrivent enfin en vue du continent. En cours de route, le climat s’est nettement refroidi et dégradé. Les voyageurs ont essuyé de nombreuses tempêtes et vents violents. Un dernier obstacle se dresse devant eux, et non des moindres : à perte de vue, de terribles falaises surplombent la mer ; ses hauteurs se perdent parfois dans la brume. Pendant encore deux semaines, ils longent en vain l’immense muraille dans l’espoir de trouver un point bas. Il ne reste plus alors que deux navires et environ 70 pionniers. Le mieux qu’ils découvrent, c’est une sorte de calanque étroite surplombée de falaises encore accessibles par des hommes dont la santé n’est plus ce qu’elle était au jour de leur départ. Récupérant des pièces sur l’un des navires, ils construisent un élévateur et extraient femmes et enfants de leur sanctuaire marin. La traversée de la muraille commence… elle durera 7 mois et fera 55 morts ! Sans contact avec l’Empire, celui-ci est rapidement relégué au rang de mythe.

-1850

Un système féodal a été instauré dès les origines et fonctionnait plutôt bien lorsque l’un des vassaux se rebelle contre le pouvoir central. Il s’agit d’un certain Yahenris d’Hasilin, descendant direct de l’un des premiers colons. La première bataille rangée de grande envergure s’engage, et dans la confusion, les velléités d’indépendance se manifestent de part et d’autre : le continent entre progressivement dans les Ages du Chaos.

Sans manifester aucun signe avant-coureur, un gigantesque cataclysme frappe le continent : L’altitude tombe sous le niveau de la mer et un immense lac de lave se forme sur l’île. L’écosystème est bouleversé. Dix années plus tard, les botanistes enregistrent l’apparition de nouvelles formes de vie végétale, dont les fameuses fleurs de Kyreseth. Hastur est informé de ses propriétés particulières : des vents puissants soulèvent les pollens de ces champs immenses et sur de larges territoires, les populations sont contaminées. L’effet du pollen dure de quelques heures à plusieurs jours : les esprits faibles sont frappés de folies de diverses natures tandis que pour un très petit nombre, des effets difficilement réversibles se manifestent : les psionistes apparaissent. Ces régions sont naturellement désertées, voire interdites dans certains domaines.

Une commission d’enquête formée par des érudits triés part élucider le mystère du kyrian, nom donné au pollen de la fleur de Kyreseth, et la limite des propriétés de cette substance est grossièrement circonscrite. Les terrains contaminés sont définitivement interdits et les extraits confisqués. Tous les résultats des études sont encore consignés aujourd’hui à la Bibliothèque de Thendara sous matrice de second ordre au niveau 2.

Quelques années plus tard, certains Seigneurs décident de s’exposer eux-même volontairement aux effets des fleurs de Kyreseth sous l’assistance des gens des Tours, lieux où se regroupent ceux qui ont été frappé par les effets et ont choisi d’exploiter leurs étranges possibilités.

-1700

Nous sommes en plein dans les Ages du Chaos, Hastur ne s’est toujours pas assuré la reconnaissance unanime de ses vassaux. Des mercenaires sont régulièrement engagés pour attenter aux jours des dynastes, voire anéantir l’ensemble de la famille. Les échecs se succèdent infailliblement.

La technologie des matrices s’impose rapidement et se perfectionne sans arrêt, principalement sous l’impulsion de la Tour de Hali, première fondée et la plus active. Très structurée, elle fonctionne autour d’un petit groupe de volontaires manifestant une étonnante faculté d’adaptation. Ce modèle se développe dans toutes les autres Tours. Une esprit de groupe fort émerge entre elles, ce qui n’est pas fait pour plaire à certains seigneurs.

-1650

Les Ages du Chaos sont au plus fort de leur intensité. Les guerres, toujours plus destructrices, mettent en œuvre des puissances magiques énormes qui génèrent des désordres épouvantables.

-1600

A l’occasion d’une trêve entre les royaumes d’Hastur et de Nesfallia, une des premières lois de la Guerre est instaurée : les femmes et les enfants sont intouchables. C’est heureux car près de 300 ans de guerres incessantes ont dramatiquement diminué la densité de la population. Cinq ans plus tard, une seconde loi engage les deux royaumes : les conflits s’interrompent immédiatement en cas de feu de forêt et l’assistance mutuelle est obligatoire pour toute personne valide sans distinction de patrie ou de sexe.

-1520

Naissance de Vargil de Nestraya. Cet homme sera l’initiateur de la réunification. Cependant, l’émergence de ses idées lui fait des ennemis mortels, particulièrement dans deux territoires : le royaume d’Erthynéa et les clans des villes sèches. Le premier anéantira la population de Hali ainsi que sa tour, tandis que le second promulguera une loi dispensant d’impôt tout Sechéen pouvant justifier d’une conquête territoriale aux dépens des autres domaines. Mais la réunification est en marche et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Au cours des incessants affrontements, les tours sont largement mises à contribution. Les ravages qu’elles sont capables d’occasionner à distance sont immenses. Des unités entières sont rayées du monde des vivants sans même s’être aventurées sur le champ de bataille. Des pertes sont enregistrées au sein même des Tours chez les opérateurs poussés au delà des limites de l’épuisement par les seigneurs sur le territoire desquels les Tours sont implantées.

En -1515, la Tour de Hali se rebelle ouvertement contre toute autorité et son prestige entraîne rapidement les autres tours dans son sillage. Les seigneurs ne peuvent tolérer cette situation et détournent leurs forces contre les Tours. En représailles, et pour l’exemple, la Tour de Hali se sacrifie : Vingt mille hommes soldats et la petite centaines de psionistes qui occupait la tour disparaissent dans une zone rayée de la surface de la terre. Aujourd’hui encore, il est dangereux de s’y aventurer : les curieux qui en reviennent sont malades et meurent en quelques jours, chauves, édentés, brûlés, torturés d’affreuses douleurs irrépressibles. Les terres sont désolées, vitrifiées. Aucune forme de vie ne s’y développe plus.

-800

Velt IV le Bon est « Hastur ». Ce nom prend une nouvelle signification car, à l’exception notable des Sechéens, l’île est de nouveau unie sous une seule et même autorité. Un Conseil a été établi : les Comyn. Il regroupe sept familles nobles, chacune à la tête d’un domaine. Si cela leur procure certains droits, tous sont conscients d’avoir surtout des devoirs.

-300

Au cours d’une opération de vengeance familiale, Ermian d’Aldaran, fils du seigneur Oliar d’Aldaran, tue Carineüs d’Hastur. Les autres domaines sont prêts à entrer en guerre, mais Hastur décide plutôt d’exclure le domaine d’Aldaran du Conseil.

-20

Il y a bien longtemps que l’on n’avait entendu parler de Yahenris d’Hasilin. On le croyait mort voilà plus de 1850 ans ! Pourtant, les derniers crimes perpétrés contre les Comyn portent son sceau. Et par la lecture du Temps, les gardiennes ont confirmé que la méthode était bien la sienne…

Armaggion 2017/07/07 23:58

frise_chronologique_d_alvarra.txt · Last modified: 2018/09/15 13:42 (external edit)