User Tools

Site Tools


24_juillet_2016

Notes de voyage d'Aelwenn "Talisman" de Coursic

Fin de la Campagne des Failles


Après avoir brisé la flèche magique par laquelle la matriarche des Elfes s'était engagée à venir nous prêter main forte dans notre entreprise de libération des terres d'Alvarra de l'invasion des Semi-Humains ayant traversé cinq mille années d'histoire depuis le passé, notre groupe fut accueilli dans son arbre-forteresse. Un mois s'écoula alors au cours duquel chacun put développer ses talents ou connaissances, mois durant lequel des plans d'assaut furent mis au point pour mettre un terme définitif à l'invasion fomentée par la horde du Troll à Neuf Têtes.

S'agissant de l'ultime porte donnant la possibilité de retrouver notre propre époque, amis ou famille, chacun fit face à un dilemme personnel. Fallait-il se contenter de dissiper le portail, ou bien l'emprunter en laissant ce soin à d'autres. Vivement désireuse depuis toujours de retrouver les miens, j'étais déterminée à franchir le seuil magique. Forte de mes connaissances sur l'histoire de mon ordre qui redeviendrait son futur, j'aurais, qui plus est, les meilleures possibilités d'en modifier profondément la destinée. Mon choix était donc fait. Helios semblait nettement plus mitigé, et choisit de demeurer sur place, ainsi qu'Ages.

Rassemblant nos biens précieux (augmentés du prix de quelques objets de haute magie échangés à prix fort convenable), notre compagnie se mit en route pour son dernier assaut. La Matriarche des Elfes assura que vingt de ses combattantes d'élites nous accompagneraient au plus près du centre du camp où se dressait la porte tandis que les Comyns mèneraient un assaut violent sur le front ouest. Un magnifique dragon d'argent se chargea de notre transport et nous déposa à une centaine de pas de l'épicentre. Un nombre incalculable d'Orks et de nombreux géants se tenaient entre nous et notre objectif. Mais c'est le cœur vaillant que nous nous jetâmes à l'assaut !

Les boules de feu déferlèrent depuis les deux camps et une odeur de chair brûlée se répandit bien vite sur le champ de bataille. Les ennemis semblaient déroutés par une telle puissance de feu concentrée sur la partie nord du portail et le Troll à Neuf Têtes tenta bien quelques coups d'éclat mais finit par disparaître, non sans entourer le portail d'une barrière protectrice. Mais celle-ci ne résista pas à ma magie et je la dissipai, jetai un ultime regard à mes amis qui luttaient âprement, et franchit le seuil les larmes aux yeux je dois le confesser.

Les deux hommes s'entre-regardèrent. L'un et l'autre venaient de frôler la mort, laissant à leurs pieds les cadavres fumants de dizaines d'ennemis. Le golem animé par Ages acheva de dégager le passage et, sans plus réfléchir et écoutant leur cœur, ils franchirent à leur tour le portail pour me retrouver, revenant sur leur décision précédente.

J'étais aux aguets, surveillant le portail que je peinai à me convaincre de refermer derrière moi. Et quand les silhouettes de mes compagnons apparurent, j'en pleurai de joie et me jetai à leur cou dans une démonstration d'affection que j'avais rarement prodiguée. Puis les choses rentrèrent dans l'ordre, non sans que j'achevasse de refermer définitivement le seuil magique. Quelque chose traversa l'ultime instant… j'en eus la nette sensation, sans parvenir à l'identifier.

Par delà le rideau d'une magnifique chênaie baignée de la lumière d'une matinée bien avancée, un nouveau monde à découvrir s'offrait à nous !

Suite à quoi nous avons rapidement terminé sur un clin d’œil en ralliant l'armée d'un comte au service d'un roi à la réputation de diplomate, comte qui assiégeait une ville commandée par… un troll à neuf têtes. Ah ah ah, le fourbe de MJ !

24_juillet_2016.txt · Last modified: 2018/09/15 13:42 (external edit)